Beethoven- Schubert, musique de chambre – Membres du Quatuor Rosamonde

Beethoven- Schubert, musique de chambre – Membres du Quatuor Rosamonde

Le cycle des 17 quatuors de Beethoven est unanimement reconnu comme un sommet de la musique de chambre. Les 5 trios à cordes, qui les ont précédés, sont moins connus mais constituent néanmoins un corpus regorgeant de richesses insoupçonnées.

Le trio en sol majeur op 9 n°1 fut publié à Vienne en 1798. Citons un extrait de la lettre dédicace de Beethoven à son mécène: « … Si les productions de l’art dépendaient moins de l’inspiration du génie que de la bonne volonté de faire de son mieux, l’auteur aurait la satisfaction très désirée d’offrir la meilleure de ses œuvres au premier mécène de sa muse.»

Si on sent encore ici l’influence de Haydn notamment dans le ton faussement badin, c’est bien Beethoven qui s’exprime avec la fougue et l’élan de celui qui balaya toutes les conventions et ouvrit les portes aux mouvements à venir.

Le Trio n°1 en si bémol majeur D. 471 écrit en 1816 par Franz Schubert à l’âge de 20 ans demeura inachevé comme de nombreuses œuvres de ce compositeur. Son unique mouvement se caractérise par une grâce toute mozartienne, allant de pair avec un lyrisme tranquille, qui évolue peu à peu vers une expression plus dramatique.

 

Interprètes :

  • Agnès Sulem : Violon

  • Jean Sulem : Alto

  • Xavier Gagnepain : Violoncelle

 

Informations pratiques :

Date : dimanche 21 novembre

Lieu : sur le stand de la SCPP

Heure : 11h30 à 12h15